top of page

Bien respirer!

BIEN RESPIRER C'EST ESSENTIEL


« Maintenant respirez profondément et calmez-vous »

Apprendre à bien respirer


N’avez-vous pas déjà entendu cette recommandation très courante ?

C’est parce que suivre ce conseil vous fera le plus grand bien !


L’utilité de la respiration a été découverte par les maitres du yoga, il y a des milliers d’années. Le

système de contrôle conscient de la respiration a été perfectionné, avec la pratique du Hatha Yoga.

Dans l’ancienne langue sanscrite, le même mot désigne la respiration et la vie : « prana »


Prenez-vous soin de votre respiration ?


Votre souffle est votre ami le plus intime et le plus précieux.

Il vous accompagne depuis la naissance et vous sera fidèle jusqu’à la mort.

Dans une journée, vous respirez entre 20 000 et 30 000 fois.

Et la plupart du temps, vous en êtes à peine conscient.

Considériez-vous votre meilleur ami de la sorte ?

En l’ignorant la plupart du temps ? Votre relation en serait mise en danger.

Car détrompez-vous, une respiration qui s’effectue automatiquement n’est pas forcément bon pour

vous.

Automatique ne signifie pas, toujours optimal. Les habitudes de respiration de la plupart des

gens sont assez mauvaises et ne vont pas en leurs avantages.

Ne pas prendre soin de votre respiration peut vous faire tomber dans un cercle vicieux. La mauvaise respiration entraine et augmente le stress.

Le stress raccourcit votre respiration et augmente votre anxiété.


Comment fonctionne la respiration ?


La simple pratique de la respiration profonde peut contribuer à réduire le stress.

Pour bien la pratiquer, il faut avant tout comprendre ce qu’il se passe dans notre corps lorsque nous respirons.

L’air que nous inspirons, soit par le nez, soit par la bouche, est chargé d’oxygène.

Cet oxygène, par le biais du sang, va aller nourrir et réparer toutes les cellules de notre corps.

Des cellules en bonne santé sont la clé de notre santé.



Apprendre à bien respirer

Mais il est important de différencier respiration de pleine conscience et respiration superficielle.

Lors de la respiration superficielle, qui est la plus répandue, nous n’emmagasinons pas assez d’oxygène.

Les cinq litres de sang qui circulent dans nos artères et dans nos veines, ne sont donc pas oxygénés de façon très efficace.


En conséquence, nous accumulons des toxines dans nos cellules.

Ne pas respirer assez profondément, nous feras également accumuler beaucoup d’air viciée dans nos poumons.

Le premier signe d’une mauvaise oxygénation des cellules est généralement un engourdissement

mental avec le moral à zéro.


La respiration est un art!

Que vous pratiquiez le yoga, seulement 10 min ou plus de 3 séances d’une heure, sur une semaine, il

est important de consacrer du temps à sa respiration.

Tel un sport, pour la maitriser, il vous faudra de l’entrainement.

Avant de faire l’expérience de la puissance calmante et reconstituante de la respiration de pleine

conscience, prenez le temps d’observer la façon dont vous respirer, tel qu’un médecin prendrait le

temps de vous ausculter pour diagnostiquer une maladie.

Portez attention à votre respiration sur un ou plusieurs jours.


Par exemple, lors d’une journée chargée et lors d’une journée plus tranquille.

Dans votre observation, posez-vous les bonnes questions :

Mon abdomen et ma poitrine bougent t’ils à peine lorsque j’inspire et que j’expire ?

(Signe d’une respiration superficielle)

Comment est le rythme de ma respiration ? Est-il disharmonieux ?

Est-ce que je perds facilement mon souffle ?

Ai-je parfois du mal à respirer ?


Si vous avez répondu par oui a au moins une question, il est vivement recommandé d’adapter la

respiration de pleine conscience.

Même si vous avez répondu non, à toutes les questions, l’adopter ne vous apportera que du bien, que ça soit à votre mental et à votre corps.


Récoltez les fruits de votre pratique yogique

Apprendre à bien respirer

L’association de la respiration consciente aux postures de yoga, augmente considérablement l’effet sur votre santé physique et votre tranquillité mentale.


Combinez toujours un mouvement (maintien

ou sortie de posture) avec une respiration correcte (inspiration ou expiration).

Vous constaterez dans votre pratique, d’avantage de bénéfices et une progression accélérée.

Le yoga sans le prana serait comme mettre une casserole vide sur le feu et espérer obtenir un

délicieux repas. Pensez-y !


Pour aller plus loin et approfondir les pranayamas au quotidien (techniques de respiration yogiques) rendez-vous sur le programme Breathe pour approfondir les pouvoirs de la respiration.


71 vues

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page